Ferroviaire

Les éléments d’équipement/composants montés sur la structure principale du véhicule (et/ou les composants qui sont à son tour montés sur l’équipement) pneumatiques, électriques et électroniques doivent être testés contre les vibrations et les chocs aléatoires lorsqu’ils vont à Installer dans les véhicules ferroviaires.

Les essais de vibrations aléatoires sont la seule méthode pouvant être utilisée pour l’homologation des équipements/composants susmentionnés.

Ces essais ont comme objectif spécifique de démontrer la capacité de l’équipement d’essai de résister au type de conditions de vibration ambiante normalement prévu pour les véhicules ferroviaires.

Ces essais peuvent être effectués dans des prototypes afin d’obtenir des informations de conception sur la performance du produit soumis à des vibrations aléatoires. Toutefois, pour les essais de certification, ceux-ci doivent être effectués sur l’équipement prélevé sur la production normale.

Des essais de choc et de vibration sont effectués afin de s’assurer que la qualité de l’équipement est acceptable, parce qu’elle doit résister à des essais d’une durée raisonnable qui simulent les conditions de service auxquelles il est censé être exposé pendant sa vie utile.

Des tests de vieillissement simulés peuvent être effectués de plusieurs manières, chacun avec des avantages et des inconvénients, et les suivants sont parmi les plus communs : l’amplification: un essai dans lequel les amplitudes sont augmentées et la durée de temps est réduite;

Compression temporelle : un test dans lequel l’historique de l’amplitude est maintenu et la durée (augmentation de la fréquence) est réduite;

Suppression des intervalles de temps : un test dans lequel les intervalles de temps des données historiques sont éliminés lorsque les amplitudes sont inférieures à une valeur de seuil spécifiée.